JEAN-FRANCOIS LE GALL

Directeur/Head-Pro
Golf de Vannes-Atlantheix

Pro depuis 1990
Ecole fédérale de Vichy

Bonjour à tous, et bienvenue sur le site du Golf de Vannes-Atlantheix.

Je me présente pour ceux qui ne me connaissent pas ou qui veulent en savoir un peu, voir beaucoup plus…

Mes débuts et la suite…

J’ai commencé le Golf relativement tardivement, à 21 ans, après avoir pratiqué de nombreux sports en particulier le foot et le tennis. Mon père, alors footballeur vétéran,  s’y était mis quelques mois plus tôt, entraîné par un confrère médecin footballeur, mais aussi golfeur. Je faisais alors des études à Paris. Côté sport c’était le tennis, et chaque été je participais aux tournois de la région avec une bande de copain. J’avais le niveau pour enseigner et j’avais même acheté le livre de l’éducateur sportif, le fameux « tronc commun » à l’enseignement de tous les sports, en vue de passer mon monitorat de tennis, mes études terminées. Mais vous l’avez compris, une balle encore plus petite que les deux précédentes est passée par la et la passion n’a pas tardé à pointer le bout de son nez.

Je crois dur comme fer, à cette notion appelée « transfert » que j’ai moi même expérimenté. Elle m’a permis de passer facilement du tennis au Golf. Les autres sports pratiqués m’ont également permis d’appréhender plus vite cet apprentissage, oh combien technique! Habitué des sports de balle et du jeu en compétition, les progrès ont été rapides. Physiquement j’étais au top, même si je n’avais pas le temps de beaucoup m’entraîner techniquement. J’avais été admis pour effectuer mon service militaire dans les pompiers de Paris, ou je prenais le chemin du practice les jours de repos.  J’ai marqué le pas autour de 20 d’index, avec une période de deux ou trois mois particulièrement pénible, ou j’ai expérimenté à mes dépend, une certaine trajectoire de balle appelée  « slice », un fléau! A la fin de cette période, après pas mal de leçons et d’entraînement, je sortais enfin la tête de l’eau, pour passer en moins de deux mois, de scores aux alentours de 100 à moins de 80. joueur à un chiffre , je décidais alors de m’inscrire au concours pour tenter d’obtenir mon ticket d’entrée à l’école fédérale de Vichy, le Graal à cette époque. Cette formation m’a beaucoup apporté. J’en profite pour remercier Didier Nocera le responsable péda de la formation Golf au Creps de Vichy. Une pensée et beaucoup de reconnaissance pour nos coachs de l’époque , Bernard Gauchon, Dominique Larretche, et plus particulièrement à notre regretté  Jean-Etienne Lafitte, qui a occupé les plus hauts postes à la Pga France et à la fédération, plusieurs fois distingué par la PGA Européenne, notre mentor… Je pense  enfin à ma promo , et quelle promo 1988-1989, vive les anciens de l’école fédérale!

Je quittais l’école fédérale de Vichy, mon diplôme en poche, 3 ans après avoir tapé mon premier coup de Golf.

Fin février 1990, j’intégrais le Golf de Baden récemment créé, pour y enseigner le Golf. J’y ai donné des leçons pendant 26 ans, 22 années en tant que pro indépendant, organisant également des séjours de Golf à l’étranger, puis 4 ans en tant qu’enseignant salarié. J’y ai donné plus de 30 000 heures de leçons, à tous publics. Je me suis beaucoup investit auprès des jeunes du club pendant ces années et me suis aussi occupé du coaching des meilleurs jeunes ayant occupé le poste d’entraîneur départemental pendant plusieurs saisons. La passion de l’enseignement ne m’a jamais quitté.  Je vous reparlerai de cette passion pour l’enseignement et de mes convictions dans d’autres articles.

Coté jeu ( voir plus bas), j’ai conjugué le métier d’enseignant avec celui de joueur professionnel, pendant une dizaine d’années. Mon expérience de joueur me sert à mieux comprendre le ressenti de mes élèves, qu’il soit technique ou mental.

Les élèves:

Bien enseigner, c’est bien vous connaître. Il n’y a pas deux profils identiques, et appliquer une même méthode à tous, n’est pas très sérieux.  Bien sûr il y a les bases du Golf, mais chacun réagira à toutes les consignes de manière très différente.

Qu’est-ce qui caractérise un joueur ou une joueuse de Golf:

L’intérêt et l’objectif de jeu.

Il existe de nombreux profils ( liste non exhaustive), vous vous reconnaîtrez surement parmi eux:

 – les compétiteurs : le résultat compte et c’est le principal, tout est pensé (pas toujours bien réalisé) dans le but de baisser son index, ou pour battre les copains.

  – Les amoureux du geste: Un de mes élèves disait » peu importe le score, je veux jouer beau ». Le geste, la manière est au moins aussi importante que le résultat chez ces joueurs. Les plus fervents de cette pratique ne comptent pas leurs coups sur le parcours.

   – Les golfeurs « nature »: Le plaisir, la détente sont recherchés avant tout, dans un cadre champêtre,verdoyant, un Golf quoi!  Chut!, les oiseaux chantent, tient un champignon!, t’as vu le coucher de soleil! Bref ,vous avez compris, la ballade est plus importante que la technique.

–  Les techniciens: Il peuvent aussi être compétiteurs ou amoureux du geste, mais ils sont encore différent. il sont super équipés, télémètres, montres GPS, outils pédagogiques dans le sac, logiciels Golf sur le portable, abonnement aux chaînes Golf, recherche de la dernière vidéo sur le net, etc… ils aiment aussi jouer au pro sur le practice car il connaissent tout, enfin presque…certain, c’est vrai, deviennent de fins spécialistes. Ce sont plutôt des garçons , pas vrai mesdames?

Bien sûr ces profils sont un peu caricaturaux, mais il faut néanmoins bien en  tenir compte pour enseigner, les joueurs ne font pas du Golf pour les mêmes raisons, et c’est fondamental.

L’âge: 

Un junior, un trentenaire, un jeune retraité, un octogénaire… tous jouent au Golf et se font plaisir. Bravo à tous!  Un retraité qui a eu la chance de commencer jeune, ne joue plus au Golf comme par la passé , c’est pourtant le même personne, mais le physique, le mental, le temps consacré au jeu, le but du jeu, tout a changé.

Attention, aux comparaisons. A âge identique, les gens sont souvent très différents, la masse musculaire,la souplesse, la vivacité, le but recherché par la pratique, tout peut varier, ces critères sont plus importants que l’âge lui même.

L’âge de début de pratique est aussi à considérer. On ne peut pas enseigner le même swing , à  un ado de l’école de Golf, et à une personne qui commence le Golf à un âge avancé. Il n’y a pas d’âge pour se mettre au Golf, mais les capacités et les objectifs sont différents.

 

Le temps consacré: Il est vraiment à prendre en considération. le golf est comparable au jeu du cirque. Si vous jonglez avec plusieurs quilles, vous ne réussirez à le faire et le faire régulièrement qu’avec de l’entraînement. Moins d’entraînement, il vous faudra réduire le nombre de quilles et accepter de rater. Les joueurs de golf ont des temps à consacrer au jeu et à l’entraînement tellement variables, qu’il est fondamental d’en tenir compte dans les objectifs fixés.

Jean-François_Le_Gall_swing_1

Le jeu

Même s’il est difficile de concilier, enseignement et jeu, j’ai toujours essayé de progresser dans mon Golf , de faire des compétitions. En jouant à bon niveau, on ressent des choses qu’il est ensuite possible de transmettre, d’enseigner. J’ai joué sur le circuit professionnel dans les années 90, ou j’ai connu les joies du « cut réussi » , et bien évidemment aussi les déceptions liées aux « cuts » ratés.  J’ai aussi participé à de nombreuses compétitions plutôt réservées aux enseignants et participe toujours à de nombreux Pro-Am, compétitions par équipe accompagné de trois joueurs amateurs. J’adore cette formule ou il faut autant s’investir dans le jeu des autres, que dans son propre jeu.

J’ai gagné une douzaine de compétitions pro, la dernière en date est celle en  2017 , qui m’a sacré, sur l’excellent Golf de Dinard « Champion de Bretagne Professionnel ».

Jean-Francois Le Gall Champion de Bretagne Professionnel

Mes objectifs:

Faire partager ma passion !

Faire progresser !

Atteindre vos objectifs !

la technique seule ne suffit pas, il faut progresser sur les quatre axes suivants:

Technique
0%
tactique
0%
Mental
0%
Physique
0%